Communiqué : suite aux élections des 20 et 27 juin 2021
Partager

Retrouver la Nature de la Drôme… une ambition pour les années à venir

Nous nous réjouissons de l’élection de trois drômois au conseil régional au sein d’un groupe de 30 élu.e.s écologistes à la région Rhône-Alpes Auvergne.

Mais nous sommes consternés que l’abstention, symptôme d’un dysfonctionnement de notre démocratie, soit majoritaire. Le message est clair : « ça ne nous intéresse plus! » Ce qui est grave. Car comment se désintéresser des compétences de ces deux instances qui pourtant nous touchent au quotidien ? Les lycées, l’économie, la protection de l’environnement, la culture, les collèges, l’action sociale, la prise en charge du veillissement, du handicap. Nous pouvons également nous inquiéter de la montée de la droite extrême avec la réélection du sortant de la présidence de la région et du renouvellement de l’assemblée départementale.

Les résultats de ces deux élections sont connus depuis hier soir. Ils confirment la profondeur de la crise politique. L’absence de débat public au plus proche des citoyennes et citoyens, le défaut de distribution des documents électoraux prévu par la loi, sous-traités à une entreprise privée, sont à l’origine d’un niveau d’abstention exceptionnel.

Cette situation explique grandement la reconduction d’une équipe en place, dont les élu.e.s professionnels en sur cumul de mandats, et souvent retraités, étaient plus connus que de nouveaux candidates et candidats, porteurs d’un discours et d’un projet ambitieux pour l’avenir du département.

Il n’en reste pas moins qu’au niveau départemental, les valeurs portées par l’écologie politique, et particulièrement, « Europe Ecologie les Verts », ont été motrices d’une forme d’union inédite à gauche depuis plusieurs années. C’est ainsi que 10 candidat.e.s EELV, ont été présents sur les 19 cantons, sur la liste du rassemblement de la Drôme en Commun, ce qui constitue une première au niveau départemental. Des jeunes engagés dans de multiples actions au niveau local, montrent que de nouvelles formes d’action politique émergent tous les jours, dans tous les domaines de la transition : agricole, alimentaire, énergétique, et .. citoyenne. L’ambition est aujourd’hui de relier ces innovations à l’action politique, ayant capacité de transformer nos sociétés et faire face aux défis du futur.

Face au risque d’une profonde inertie des élu.e.s constituant la majorité départementale et régionale de droite, réélu.e.s alors qu’ils ont contribué à cette catastrophe déjà présente, nous ne baisserons pas les bras. Avec les élu.e.s du rassemblement de la Drôme en Commun au département, et nos élu.e.s écologistes à la région, présents et actifs, nous n’auront de cesse de formuler des propositions concrètes face à l’urgence climatique, sociale et démocratique et d’agir afin de faire valoir que ces enjeux soient pris en compte. Avec eux, nous animerons le débat public, en affirmant l’ambition d’un département de la Drôme et d’une région AURA, ouverts, innovants et solidaires tels qu’ils ont pu l’être à d’autres époques de leur histoire !

Le bureau d’EELV Drôme